En parlant du vitrage des ouvertures, le simple vitrage est délaissé au profit du double et du triple vitrage. Dans ce post, découvrez tous les essentiels à savoir sur le triple vitrage.

Triple vitrage : zoom sur le principe et les avantages

En savoir davantage sur le triple vitrage

Comme son nom l’indique, le triple vitrage est composé de trois panneaux ou lames de verre. Avec une épaisseur variable (de 4mm généralement), les panneaux en question sont espacés de deux couches d’air, de gaz krypton ou d’argon (avec 12 mm d’épaisseur). A noter que parfois, une fiche couche d’atomes métalliques couvre l’un des panneaux de verre, ou même les deux. Voilà pourquoi on parle de verre à couche.

Pour comprendre l’intérêt du triple vitrage, il convient de savoir que la capacité du vitrage à laisser passer les calories est indiquée par le coefficient de transfert thermique Ug. Un vitrage avec un coefficient Ug élevé isole moins. Eh oui, vous l’aurez compris, le coefficient de déperdition thermique doit être le plus bas possible si l’on souhaite bénéficier d’une isolation optimale.

Alors qu’avec le double vitrage, l’Ug est de 1,2 à 2,8, avec le triple vitrage, ce coefficient varie de 0.6 à 1 (1, pour le triple vitrage à lames d’air, 0.8 pour le triple vitrage à lames d’argon et 0.6 pour le triple vitrage à lames de krypton). C’est évident alors, le triple vitrage assure une excellente performance d’isolation thermique. Il s’agit tout simplement d’un très bon isolateur thermique. Cela signifie pour vous un confort optimal, mais aussi de belles économies sur votre facture de chauffage. Vous comprenez mieux maintenant pourquoi le triple vitrage trouve tout son intérêt en région froide sur des façades peu ensoleillées (il s’agit de la meilleure solution pour les fenêtres orientées au nord, mais aussi à l’est.).

Comme ce type de vitrage capte peu la chaleur, il contribue également à votre confort lors des grandes chaleurs de l’été.

Des détails à retenir

L’installation de triple vitrage est surtout recommandée dans les maisons passives, les maisons basses-consommation et les maisons écologiques. Dans les maisons classiques, ce qu’il faut retenir que choisir le triple vitrage ne rime à rien si la maison n’est pas correctement isolée. Eh oui, opter pour du triple vitrage, c’est bien, mais opter pour du triple vitrage dans une maison parfaitement isolée, c’est encore mieux ! Avant d’installer des fenêtres à triple vitrage, pensez alors à traiter toutes les sources de déperditions thermiques. Optimisez l’isolation de vos murs et de votre toiture et vous verrez, votre investissement sera rentabilisé rapidement.

En revanche, si vous vivez dans une région particulièrement ensoleillée, donc très chaude, oubliez le triple vitrage !

Le choix

Comme vous l’avez constaté sans aucun doute, plusieurs options s’offrent à vous lors du choix du triple vitrage. On parle par exemple de triple vitrage à isolation thermique et/ou sonore renforcée. Vous pouvez également trouver du triple vitrage renforcé contre les chocs. Sans oublier que le triple vitrage pourra être monté sur divers matériaux de menuiserie (alu, bois, aluminium, bois/aluminium). Quel que soit votre choix, assurez-vous que le triple vitrage est de très bonne qualité afin d’éviter toute surprise désagréable.

Quelques mots sur le prix

Pour ce qui est du prix, certes, le triple vitrage est plus onéreux que le double et le simple vitrage. La bonne nouvelle, c’est que grâce à diverses aides financières disponibles, vous pouvez alléger significativement votre facture d’achat. Enfin, pour l’installation, nous ne pouvons que vous conseiller de recourir au service d’un professionnel qualifié RGE (reconnu garant de l’environnement). Un tel professionnel vous garantira une pose dans les règles de l’art, mais pas seulement. Son intervention vous donne droit également à des aides et subventions.